Discographie de Madou Sidiki Diabate

 

English 

 
   

dot Mamadou Sidiki Diabaté dit « Madou » est le dernier fils de Sidiki DiabatéAprès la 2ème guerre mondiale, la kora fut popularisée au Mali, et dans l'ensemble du monde, par Sidiki Diabaté et Jeli Madi Sissoko... Lire la suite. et le petit frère de Toumani Diabaté, korafoláUn korafolà est un joueur de kora en Mandinka (qui fait parler la kora) - korafolàlù, au pluriel. émérite marchant dans les glorieux pas de ses aînés. En 1992, il fut le plus jeune korafoláUn korafolà est un joueur de kora en Mandinka (qui fait parler la kora) - korafolàlù, au pluriel. de l'histoire à se produire seul à la kora à la Télévision Malienne !

 
Généalogie des korafolálu célèbres
 

dot Fort connu au Mali, il s'affirme sur la scène internationale, avec des albums solo particulièrement réussis ; son dernier opus, véritable révélation de l'année 2007, Mariam -Traditional kora Music from Mali (en hommage à sa mère, Mariam Kouyaté, griotte célèbre du Mali) a été accueilli comme le meilleur album de kora traditionelle solo ; Toumani DiabateToumani Diabaté est un des fils du griot légendaire Sidiki Diabaté. Virtuose incontesté korafolá, il a beaucoup contribué à faire connaître la kora dans le monde entier et a ouvert par ses rencontres originales des voies nouvelles à la musique... Lire la suite. lui-même confia qu'il adorait ce disque et ne cessait de l'écouter, c'est dire...

 

dot La virtuosité de Madou l'a conduit à participer au disque Mande Jeliou, The art and soul of the mande griots, fruit du projet du célèbre producteur Ibrahima Sylla : « réunir tous les plus grands artistes de notre temps et enregistrer les plus grands chants griots pour le bénéfice des générations futures. » (note du livret du CD)

 

dot Fin 2011, Madou est de retour avec un album somptueux, issu d'un project mûri pendant 6 ans avec le pianiste anglo-cubain Alex Wilson : Mali Latino.

 

« Le projet Mali Latino est le fruit d'un travail de six ans de passion par le pianiste primé et compositeur Alex Wilson, qui a vraiment commencé par une résidence d'artiste à l'Aldeburgh Music. Alex a fait équipe avec le joueur de kora malien maître Madou Diabaté Sidiki (frère de Toumani) et le multi-instrumentiste Ahmed Fofana pour essayer de créer une synthèse nouvelle et dynamique en créant des liens significatifs entre deux grandes traditions musicales : la musique mandingue de l'Afrique de l'Ouest et l'afro-cubain.

Sans aucun doute les trois leaders du groupe ont réussi à créer un album qui non seulement fusionne les traditions musicales du Mali avec celles de l'Amérique latine, mais en plus permet à l'ensemble d'intégrer le jazz, le blues, le funk et la musique classique, sans perdre un iota d'intégrité.

C'est un album vraiment somptueux - non seulement car c'est une musique magnifique en soi mais aussi les arrangements sont. Ajoutez-y une excellente production et qualité d'enregistrement (dans les studios Realworld) et c'est un must-have. »

source : article de Glyn Phillips sur http://www.worldmusic.co.uk - traduction : LNB:
 

dot À l'automne 2012, Madou sort un album entièrement acoustique dont il a le secret : Live in India à l'occasion de sa participation au festival Amarrass, à New Delhi en novembre 2011.

 
  Mande Jeliou, The art and soul of the mande griots - © 2004 - Syllart
  Madou Sidiki Diabate, Mariam -Traditional kora Music from Mali, © 2007-KSK
  Madou Sidiki Diabate, Buru ju © 2010, Madou Sidiki Diabaté Production
  Madou Sidiki Diabate, Ahmed Fofana & Alex Wilson, Mali Latino © 2010, Alex Wilson Records
  Madou Sidiki Diabate, Live in India © 2012, Amarrass Records
 
 
 
 
 
1. MalissadioMali Sadio est une chanson, tirée d'un conte populaire, qui date du début du XXe siècle. Dans le village de Bafoulabé (Mali), entre une jeune femme et un hippopotame se créa un lien particulier... Lire la suite.
2. Keme BouremaKeme Bourema évoque Fabou Daboloba Touré dit Kemè Bourema, (contraction de «Ibrahima»), le frère cadet de Samory Touré... Lire la suite.
3. Touramagan« Tira Maghan » est le chant tiré du panégyrique « Tira Maghan faassa » consacré au héros chasseur, archer émérite, allié du fondateur de l'Empire du Manden, Soundjata... Lire la suite.
4. Anka De
5. Mouctari
6. Nare Maghan (Soundiata)Sundjata est le chant le plus célèbre de la tradition mandingue. On connaît cet air aussi sous le titre de L' Hymne à l'Arcou encore Simbo. Sundjata est le chant tiré du panégyrique Sundjata [faassa] consacré au fondateur de l'Empire du Manden... Lire la suite.
 
 
1. Lamban À l'origine, Lamban était dédié à la famille Kouyaté, les premiers griots du Mandé. Les descendants de Balla Fasseke Kouyaté, sont considérés comme les gardiens de la tradition... En savoir plus.
2. Keme BouremaKeme Bourema évoque Fabou Daboloba Touré dit Kemè Bourema, (contraction de «Ibrahima»), le frère cadet de Samory Touré... Lire la suite.
3. Cansanna « Gan sana » signifie « Tout a un prix ». Cette chanson populaire du Mali rappelle des proverbes tels que « rien ne vient de nulle part », « les griots ne chantent pas pour rien », etc. Lire la suite.
4. CheddoCe chant (Kedo) fut composé vers 1865 à la suite de la guerre des Peulhs musulmans («Fula») contre le royaume païen de N'Kaabu... Lire la suite.
5. Kanu
6. Sakasaka
7. SaraÀ l'origine « Sara » était une histoire chantée. La chanson s'est détachée du récit ; elle est devenue une chanson pour amante fidèle. Ensuite, à partir de l'ambiguïté du terme « Sara » la chanson a encore évolué, car de nos jours, « Sara » glorifie l'homme qui honore son serment... Lire la suite.
8. BanniBani évoque la guerre des Peulhs musulmans contre le royaume païen de N'Kaabu et plus particulièrement le début de cette guerre déclenchée à la fin du XIX° siècle, la guerre de Manda... Lire la suite.
9. Jon Kana Baga Jon Ma
10. Alataala Le
 
 
 
1. Hommage à Mamou DjemaCe titre s'inspire du chant Soumbouyaya. À l'origine, Soumbouyaya était un conte fantastique. Soumbouyaya était une figure mythique qui pouvait manger d'énormes quantités de nourriture devant son public. Le groupe de Balla et ses Balladins a popularisé ce chant sur les albums en l'interprétant de manière moderne et surtout en l'associant à l'action politique de Modibo Keita... Lire la suite.
2. FamadenkeLittéralement « Famadenkè » signifie « Fils (denkè) du Chef (fama)». Cette chanson fut composée pour le fils de Samory Touré... Lire la suite.
3. Dondama
4. Mossoni BitikiCe titre s'inspire du chant traditionnel « Mamadou Bitiki ». Mamadou Bitiki est le surnom que donnèrent les griots à un riche commerçant guinéen...Lire la suite,
5. Kora Kan
6. Garraba Mama
7. Mariam Diabate
8. N'kanou
9. Fissiri WaleFissiri Wale est un chant populaire : il signifie : petit (fissiri) ingrat (wale). Dans des contrées où la parole (donnée) a tant d'importance, ce chant est un parfaite illustration du proverbe malinké : La reconnaissance de l'âne est un bon coup de pied... Lire la suite.
10. N'terri Baro
11. Donke Sali
 
 
 
1. Donkan
2. Sangre Mandinga
3. Ankaben
4. Voyage
5. Bamako 2000
6. Joie Au Village
7. Ni Koh Bedy
8. Ankan Tolon
9. KansalaCe titre s'inspire du chant traditionnel « Soutoukoun ». Soutoukoun est un chant consacré à hameau forestier et centré en particulier sur la figure d'un marabout érudit, fort célèbre au début du XIX° siècle, nommé Koumbou Sora (Sola)... Lire la suite.
10. Bomba Bambara
11. Oiayemelo
12. Remercier Les Travailleurs
 
 
 
 
1. KairaDuring the years 1940 and 1950, when the movement for independence started, «Kaira» was the name adopted by the association of the young jelis of the city Kita... Read more about. (Live)
2. FamadenkeLittéralement « Famadenkè » signifie « Fils (denkè) du Chef (fama)». Cette chanson fut composée pour le fils de Samory Touré... Lire la suite. (Live)
3. Sara Kantigui  (Live)
4. Kana Kassi (Live)
5. Bajuru Ba (Live)
 
 

DugaDuga c'est l'air du Vautour, le symbole du héros épique mandingue ; Duga est un chant très populaire dans les pays de tradition mandingue qui appartient au cycle de la Geste des Chasseurs, depuis le Haute Antiquité, du moins depuis l'organisation des chasseurs en confréries en Afrique de l'Ouest... Lire la suite.

Variations on SoumbouyayaÀ l'origine, Soumbouyaya était un conte fantastique. Soumbouyaya était une figure mythique qui pouvait manger d'énormes quantités de nourriture devant son public. Le groupe de Balla et ses Balladins a popularisé ce chant sur les albums en l'interprétant de manière moderne et surtout en l'associant à l'action politique de Modibo Keita... Lire la suite. - 2007 - [6:04] - Live Roma, Mojo Station Blues Festival 2007

Madou S. Diabaté & Gordon Hellegers - Mali SadioMali Sadio est une chanson, tirée d'un conte populaire, qui date du début du XXe siècle. Dans le village de Bafoulabé (Mali), entre une jeune femme et un hippopotame se créa un lien particulier... Lire la suite. - Grass Valley California, December 2008.

Djeli Safi Diabate & Madou Sidiki Diabate - SakhodougouSakhodougou est un chant que l'on date précisément dans l'Histoire. Il fut composé en 1880, lorsque les Malinkés coalisés chassèrent les Peulhs de Niagossola vers le Birgo... Lire la suite.

Madou Sikidi Diabate & Alex Wilson - Following on from an Aldeburgh Residency,

Madou Sidiki Diabate performs in New Delhi, India on November 27 2011

 

[retour]

 
 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]

 

Discography of Madou Sidiki Diabate

 

Français 

 
   

dot Born in 1982 in a prominent jèlílua jèlí (plural, jèlílu) is a bard, loremaster, and praise-singer in the Manding areas whose functions are story-telling, speaking about lineages, singing and playing music as he want and hear it... Read more. (griots) family from Bamako, Mamadou Sidiki Diabate, alias « Madou » is the youngest son of the late Sidiki DiabateAfter the World War War II, the kora has been popularized world wide by Sidiki Diabate and Jeli Madi Sissoko... Read more. and Mariam Kouyate.

 
Genealogy of famous korafolálu

 

dot Madou began playing kora at the age of three, and became part of the seventy-first generation of korafoláluA kora player is called korafolá (who is able to make the kora talk) - korafolálu, plural.  in his family. He was initiated by his father on an eight-stringed kora. From Sidiki, Madou learned the repertoire, technique and magic of the kora. He developed as a jèlía jèlí (plural, jèlílu) is a bard, loremaster, and praise-singer in the Manding areas whose functions are story-telling, speaking about lineages, singing and playing music as he want and hear it... Read more.  through the years by accompanying his parents as they traveled and performed. At the age of six, he played his first concert, at the Centre Culturel Français of Bobodioulasso, Burkina Faso.

 

dot In 1992, Madou became the youngest ever to perform solo kora on Malian Television. Since 1997, he has filled his brother Toumani's former position as lead kora for some of the best singers and musicians in West Africa, including Kandia Kouyaté, Ami Koita, Baaba MaalBaaba Maal is well-talented as multi-instrumentalist and singer gifted with a high piched and impressive voice... Read more. Salif Keita, Sekouba Bambino Diabate, especially on the record Mande Jeliou, The art and soul of the mande griots.

 

dot Madou's older brother is the first Grammy-Award winning kora player, Toumani DiabateToumani Diabaté is the son of the legendary korafolá Sidiki Diabaté .Virtuoso korafolá, Toumani Diabate has much contributed to make known the kora all around the world and by his original meetings opened of new ways to the music. (Nago Seck)... Read more.. Toumani recorded the world's first solo kora album, KairaDuring the years 1940 and 1950, when the movement for independence started, «Kaira» was the name adopted by the association of the young jelis of the city Kita... Read more about., and has collaborated with musicians from all over the world, including Taj Mahal, Ketama, and Roswell Rudd to name a few. Toumani's reaction to Mariam was remarquable : « Mariam is the best solo kora album to date. I listen to it all the time and I am so pleased that my brother has chosen to record this traditional music in a time when so many African musicians are moving in a more modern direction. »

 

dot In the end of the year of 2011, Madou is back with a tremendous album, born from a a six-year project created by the Anglo-cuban pianist, Alex Wilson : Mali Latino.

 

« The Mali Latino project has been a six-year labour of love for the award-winning pianist and composer Alex Wilson, starting as a residency and a commission from Aldeburgh Music.  Alex teamed up with Malian master kora player Madou Sidiki Diabaté (brother to Toumani) and the multi-instrumentalist Ahmed Fofana to try and create a fresh and vibrant synthesis that drew meaningful connections between the two main musical traditions represented: West African Mandé and Afro-Cuba.

Without a doubt the three band leaders have succeeded in creating an album that not only fuses the musical traditions of Mali with those of Latin America but makes the whole lot incorporate jazz, blues, funk and classical without losing a jot of integrity. No mean feat.

It's a truly sumptuous album - not just the fabulous music itself but also through the fantastic arrangements. Add the excellent production values and beautiful recording quality (at Realworld Studios amongst others) and this is a must-have. »

 
source : Glyn Phillips review on http://www.worldmusic.co.uk:
 

dot In autumn 2012, Madou recorded an acoustic album Live in India from his featuring live at the festival Amarrass (New Delhi), november 2011.

 
  Mande Jeliou, The art and soul of the mande griots- © 2004 - Syllart
  Madou Sidiki Diabate, Mariam -Traditional kora Music from Mali, © 2007-KSK
  Madou Sidiki Diabate, Buru ju © 2010, Madou Sidiki Diabaté Production
  Madou Sidiki Diabate, Ahmed Fofana & Alex Wilson, Mali Latino © 2010, Alex Wilson Records
  Madou Sidiki Diabate, Live in India © 2012, Amarrass Records
 

[back

 

 [Previous] [Home] [Search]