SOUMBOUYAYA

English 

Autres graphies rencontrées : Soumbou Yaya - Sumbu ya ya
 
Type d'interprétation et d'accordature spécifique sur la kora :
 
Cet air se joue en SautaEn savoir plus sur l'accordature Sauta... ou en HardinoEn savoir plus sur l'accordature Hardino...
 

dot À l'origine « Soumbouyaya » était un conte fantastique. Soumbouyaya était une figure mythique qui pouvait manger d'énormes quantités de nourriture (par exemple, deux vaches, 200 kilos de riz, etc.) devant son public. On disait de lui « jina tun b'a fe » - il y a des diables en lui.

 
 

dot Par la suite, « Soumbouyaya » est devenu synonyme de bienfaiteur, dispensateur d'abondance.

 
 
de gauche à droite, debout -
Bamba Kourouma (bass)
Abdou Camara (drums)
Pivi Moriba (trombone)
Balla Onivogui (trumpet)
Amadou Thiam (congas)
Fodé N'Diaye Soumah (tenor sax, flute)
Sankumba Diawara (guitar)
de gauche à droite, assis :
Manfila Soba Kanté (vocals)
Sekou Diabaté "Le docteur" (guitar)
 
source : http://www.radioafrica.com.au
 

dot Le groupe de Balla et ses Balladins a popularisé ce chant sur les albums en l'interprétant de manière moderne et surtout en l'associant à l'action politique de Modibo Keïta (Mali) et de Félix Houphouët Boigny (Côte-d'Ivoire), dans le projet pan-africain du RDA. « Le Rassemblement démocratique africain (RDA) est une ancienne fédération de partis politiques africains fondée à l’issue du Congrès de Bamako (18-21 octobre 1946) par Félix Houphouët-Boigny, qui deviendra ministre dans le gouvernement français et le premier président de la république de la Côte d'Ivoire à son indépendance et Modibo Keïta, qui deviendra le premier président du Mali indépendant. »

source : Wikipedia.
 
 

dot Depuis la version de Balla et ses Balladins, les paroles du chant «Soumbouyaya» sont presque toujours liées à l'action pionnière des indépendances en Afrique de l'Ouest, et plus généralement à tous ceux qui ont contribué à l'idéal panafricaniste.

 

dot  Musicalement, « Soumbouyaya »est une variation de KalaKala est, à l'origine, un rythme et une danse fort anciens originaires de Guinée, d'après certains traditionalistes, exactement de la région de Faranah... Lire la suite., un chant originel plus ancien à la base de plusieurs autres chants comme FantaCette chanson fut composée dans les années 1960 en l'honneur d'une belle femme nommée Fanta Djaâbi... Lire la suite., ChériCheri est une chanson populaire à la mode en Guinée dans les années 1960... Lire la suite, ou SalimunVers 1952, il y avait à Kankan un certain Salimoun, qui avait une passion incoercible pour le vin... Lire la suite..

 
 

dot Célèbres interprètes de « Soumbouyaya » :

 
  Balla & ses Baladins, Discographie : 1968-1980
  Ali Farka Touré & Toumani Diabaté, In The Heart Of The Moon, © 2005 - World Circuit
  Cissoko Maher & Sousou, Aduna 2008 © & (P) AJABU!
 
[retour
 

Balla et ses Balladins, Soumbouyaya

 
 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]

Art of jeli | History  | Teachers | Kora | Bibliography | Songs | Discography | Musics | Cultures

SOUMBOUYAYA

Français 

Others writings : Soumbou Yaya - Sumbu ya ya
 
Ways of playing and tunings : Sauta, Hardino or Tomora Meseng More about Tomora Meseng scale
 

dot In the beginning, « Soumbouyaya » was a fantasy tale. « Soumbouyaya was a mythical figure who could eat huge quantities of food (for example, two cows, 200 kilos of rice, etc) in front of his public. It is said that "jina tun b'a fe" - there were devils with him - who made it possible for him to eat as much as he did. »

 

dot Then, « Soumbouyaya » became synonymous of abundance, generosity and the tale had been turned in a popular song.

 
 
from left to right, standing :
Bamba Kourouma (bass)
Abdou Camara (drums)
Pivi Moriba (trombone)
Balla Onivogui (trumpet)
Amadou Thiam (congas)
Fodé N'Diaye Soumah (tenor sax, flute)
Sankumba Diawara (guitar)

from left to right, seated :
Manfila Soba Kanté (vocals)
Sekou Diabaté "Le docteur" (guitar)
 
source : http://www.radioafrica.com.au
 

dot The Balla et ses Balladins band too popularized the song, modernizing it, associating it with the politics of Modibo Keïta, first president of Mali.(1) Since that version, the song is now associated and devoted to the pioneers of the West African Independences and all of those who contributed to the panafricanist ideal.

dot « Soumbouyaya » is a variation of Kala, an older tune that is the basis of many others folksongs like Fanta, Cheri, ou SalimunNear 1952, there was in Kankan a man called Salimoun who was a notorious drunken... Read more..

 

dot Famous performers of « Soumbouyaya » :

 
  Balla & ses Baladins, Discography (1968-1980)
  Ali Farka Touré & Toumani Diabaté, In The Heart Of The Moon, © 2005 - World Circuit
  Cissoko Maher & Sousou, Aduna 2008 © & (P) AJABU!
 
________
Notes
 
(1) R.D.A. « Rassemblement Démocratique Africain. »
Wikipedia Note : The African Democratic Rally (French: Rassemblement Démocratique Africain, commonly known as the RDA) was a political party in French West Africa and French Equatorial Africa, led by Félix Houphouët-Boigny. Founded in Bamako in 1946, the RDA quickly became one of the most important forces for independence in the region. Initially a Pan-Africanist movement, the RDA ceased to function as a Pan-African party as Houphouët-Boigny turned hostile towards the idea of African federalism. Splinter groups of the RDA remain active in the politics of Guinea, Côte d'Ivoire, Chad, Niger, Senegal, and Burkina Faso.[back to text]
 
[back
 

 [Previous] [Home] © LNB [Search]