Discographie de Seckou Keita

 

English 

 

« I woke up inspired. »  

Seckou Keita, The Silimbo Passage

 
    seckou_web_1

dot Seckou Keita, originaire de Zinguinchor (Casamance), n'était pas destiné à devenir « griot », au sens strict du terme du moins, tel que l'exige la tradition des castes du Mandingue qui veut que seule soit prise en compte l'ascendance patronymique mâle au regard de la caste ; cependant, par sa mère qui est issue de l'illustre famille des griots Cissokho, Seckou Keita, en réalisant sa vocation, a accompli son destin qui l'a conduit à devenir korafoláUn korafolà est un joueur de kora en Mandinka (qui fait parler la kora) - korafolàlù, au pluriel. et chanteur - voyez sa chanson dédiée à sa mère « Sakiliba ».

 

dot Dans son album, Mali, sorti en 2002, Seckou Keita montre un style vraiment personnel à la kora dans lequel on retrouve les apports du style jimbasengo, ce style rythmique particulier de kora de Casamance qui fit école, initié par des fondateurs comme Lalo Keba DrameLalo Keba Dramé, né en Gambie, fut un korafolá très célèbre en son temps, admiré par tous les grands de son monde (même la reine d'Angleterre !... Lire la suite. ou Morikeba KouyatéUne école - plutôt un style qui fit école, née en Gambie et Casamance, s'est développée au milieu du XX° siècle, sous l'impulsion de quelques grands korafolalu comme Alhaji Bai Konté ou Amadu Bansang Jobarteh, célèbres korafolálu ; c'est le style Yeyengo... Lire la suite.

 

dot Sa préférence va vers des thèmes modernes comme ChériCheri est une chanson populaire à la mode en Guinée dans les années 1960... Lire la suite. - sous le titre Diamana Mousso et il s'essaie surtout à la composition de morceaux entièrement personnels : voyez sa création rythmée : Dorygui-Ba.

 
seckou_site_web

dot Membre fondateur du groupe Jalikunda« Jalikunda » est un collectif de korafolalu inspiré par les chants, les danses et les rythmes de la Casamance au sud du Sénégal... Lire la suite., il réunit des membres de sa famille au Royaume-Uni autour de ce projet, en 2003. Le groupe a participé au Glastonbury Festival (Jazz /World), au Womad Festival (Reading) et au Festival Window of the World où il a joué aux côtés de Cheikh Lô et Papa Wemba. Il en est résulté un CD qui a remporté le prix de musique du monde BBC3, 2004.

 

dot Son album, Afro-mandinka soul, fut une révélation de l'année 2006 ; on y trouve toute l'énergie, l'inventivité et le style jubilatoire de Seckou tel qu'en lui-même et en concert. Ses interprétations renouvelées des grands classiques comme Souaressi ou Jimbaseng« Jimbasengo » est de composition récente et fut très apprécié des korafolálu dans les années 60... Lire la suite. sont de pures merveilles.

 

dot En 2012, Seckou est de retour avec un album minimal (3 titres connus à ce jour), lumineux, et entièrement acoustique, Rewmi. Cet album EP est en fait, un 3 singles, extrait de l'album complet, Miro (Pensées positives), sorti en octobre de la même année.

Un superbe retour aux sources, acoustique, fait de multiples influences (Senegal, Cuba, rythmes colombiens, flamenco, mandingues), qui transcende et magnifie les cultures dont il s'inspire. Génial, tout simplement ! 

 

seckou_site_web En 2013, c'est avec la harpiste virtuose Galloise Catrin Finch que Seckou choisit de collaborer. Ensemble, ils ont produit un album impressionant de virtuosité et d'inventivité : Clychau Dibon. Cet album a reçu le 1er prix du magazine fRoots comme Album de l'année 2013 et a fait partie des 10 albums du Top Ten du magazine Songlines.

À découvrir d'urgence !

En 2015, Seckou est de retour avec un superbe album solo, imprégné de sa grande expérience, méditatif et profond : 22 Strings / Cordes.

dot 24 février 207 : Sosa et Keita sont tous les deux des aventuriers musicaux de renom avec un riche héritage qui couvre le jazz, les influences latines et africaines. L'idée d'une collaboration est née de l'ajout impromptu de Sosa à une date de Londres 2012 avec le batteur Marque Gilmore, ce qui est devenu la première rencontre musicale entre Sosa et Keita. Profondément marqué par cette rencontre, Omar dit à Seckou qu'il voulait l'inviter à travailler ensemble sur un futur projet. Un an plus tard, en juillet 2013, Omar et Seckou se rendent au studio d'enregistrement Fattoria Musica à Osnabrück, en Allemagne, et jettent les traces essentielles de ce nouvel album Transparent Water.

dot Pour la percussion, Omar s'est tourné vers un partenaire de longue date Gustavo Ovalles, qui partage son temps entre la France et son Venezuela natal et ajoute un esprit polyrhythmique de la diaspora africaine à cette eau transparente.

« Transparent Water – évocateur de translucidité et de lumière – est un enregistrement profondément spirituel qui révèle l’écoute attentive et personnelle d’artistes engagés dans une conversation musicale bienveillante et captivante, se libérant du temps lui-même, et traversant les cinq continents pour explorer l’esprit collectif de la condition humaine »

Source : JazzMusiques Production
 
 

http://www.seckoukeita.com

 
  Seckou Keita, Mali, 2002 - © & (P) ARC Music Productions -EUCD 1779
  Jalikunda, 2003- © Lindiane, Jalikunda - JAL0001
  Seckou Keita Quartet, Afro-mandinka soul, 2006 - © Arc Music-EUCD 2028
  Seckou Keita Quartet, The Silimbo Passage, © 2008 World Artventures
  Seckou Keita Quartet, Rewmi EP © 2012 - Astar Artes Recordings
  Seckou Keita Quartet, Miro © oct. 2012 - Astar Artes Recordings

Catrin Finch & Seckou Keita, Clychau Dibon, © oct. 2013- Astar Artes Recordings
  Seckou Keita, 22 Strings / Cordes, © 2015- ARC
  Seckou Keita & Omar Sosa, Transparent Water, © 2017- World Village
 
 
 
 
1. Sakiliba
2. Diamana MoussoCe titre s'inspire du chant traditionnel Diarabi. Diarabi parle des liens passionnels entre les personnes ; le thème de cette chanson est presque toujours l'amour ou une amitié profonde basée sur une grande admiration réciproque... En savoir plus
3. Dorygui-Ba
4. Baiyo
5. Sabu Nginma
6. Founé
7. Dounuya
8. Manio
9. Tamala
 
 
 
1. Allalamina
2. Bamba
3. Ana
4. Yarou
5. Konkoba« Konkoba » est avant tout une danse champêtre de Guinée (de la région du Hamana, précisément). Ce rythme est joué pour rendre hommage aux grands cultivateurs dans les pays malinke et djalonke... Lire la suite.
6. Nelson Mandela
7. Samakatoujam
8. Maala
9. Karanta
10. Bolong
 
 
 
1. N'fa
2. Tunga
3. Afö
4. Djula Djekere« Jula Jekereh » raconte l'aventure d'un riche commerçant, Jekereh Bayo. Au XIX° siècle dans la région du Manda (sud-est de la Gambie), Jekereh Bayo dit aussi « Jula Jekereh » eut l'idée extravagante, pour mieux étaler sa richesse, de célébrer la Tabaski, 10 jours plus tard que la coutume et de manière particulière... Lire la suite.
5. Keita-lu
6. Ke Djulo
7. Sina Mory
8. Tama-silo (Journey)
9. N'fa Quartet
10. Namou
 
 
 
1. Bimo
2. Mande-Arab
3. Fonding Ke
4. Chelima
5. Miniyamba
6. Konte Djula
7. Souaressi
8. Dingba Don « Jimbasengo » est de composition récente et fut très apprécié des korafolálu dans les années 60... Lire la suite.
9. Kanu Foro
10. Missing You
 
 
 
 
1. Rewmi
2. BadingyaBadenya est un appel à l'union entre frères («Den» : enfants) de même mère («Ba» : mère)... Lire la suite.
3. Distance
 
 
1. Rewmi
2. Keneh
3. Hakko
4. Miro
5. Distance
6. Hino
7. Kouma
8. BadinyaBadenya est un appel à l'union entre frères («Den» : enfants) de même mère («Ba» : mère)... Lire la suite.
9. Tara
10. Fanta
 
 
 
 
1. Genedigaeth Koring-bato
2. Future Strings
3. Bamba
4. Les Bras de Mer
5. Robert Ap Huw meets Nialing Sonko
6. Ceffylau
7. Llongau Térou-bi
 
 
 
 
1. The Path From Gabou
2. N’doké (Little Bro)
3. Mikhi Nathan Mu-Toma
4. If Only I KnewCe titre s'inspire du chant traditionnel « Sakhodougou ». Sakhodougou est un chant que l'on date précisément dans l'Histoire. Il fut composé en 1880, lorsque les Malinkés coalisés chassèrent les Peulhs de Niagossola vers le Birgo... Lire la suite.
5. Alpha YayaCe chant est dédié à Alfa Yaya Diallo, célèbre roi des Peulhs du Fouta (Guinée) à la fin du XIX° siècle... En savoir plus.
6. Kana-Sila
7. Tatono
8. MandéCe titre s'inspire du chant traditionnel Lamban. À l'origine, Lamban était dédié à la famille Kouyaté, les premiers griots du Mandé. Les descendants de Balla Fasseke Kouyaté, sont considérés comme les gardiens de la tradition... En savoir plus.
9. Abdou N'diayeAbdou Ndiaye était un commerçant musulman, marchand de biens mais se spécialisant vite particulièrement dans la traite d'esclaves, installé initiallement à Bougouli en Moyenne Casamance... Lire la suite.
10. Future Strings in E
 
 
 
 
1. Dary
2. In The Forest
3. Black Dream
4. Mining-Nah
5. Tama-Tama
6. Another Prayer
7. FatikiluCe titre s'inspire du chant traditionnel « Soutoukoun ». Soutoukoun est un chant consacré à hameau forestier et centré en particulier sur la figure d'un marabout érudit, fort célèbre au début du XIX° siècle, nommé Koumbou Sora... Lire la suite.
8. Oni Yalorde
9. Peace Keeping
10. Moro Yeye
11. Recaredo 1993
12. Zululand
13. Thiossane
 
 

Trailer for "Whose World Is It Anyway" (Senegal, Gambia) - © You Tube

Rewmi - Seckou Keita - © You Tube

Seckou Keita & Catrin Finch - Bamba

Seckou Keita, Bassekou KouyatéL'héritage est la meilleure source de l'inspiration. Et Bassékou Kouyaté s'est abreuvé à de limpides sources. Né en 1966 à Garana (Tamani, préfecture de Baréouli), son père, Moustapha Kouyaté, était sans doute le plus grand joueur de n'goni de la contrée... Lire la suite., Al Ajahleh with an Orchestra of Syrian Musicians

Seckou Keita solo perfomance of Souaressi Edinburgh Festival.

 

[retour]

 
 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]

 

Discography of Seckou Keita

 

Français 

 
    seckou_web_1

dot “Seckou Keita is a brilliant live performer with stacks of charisma, and one of the few champions of the less-known and rhythmically rocking kora repertoire from Casamance in southern Senegal where he is from. His quartet brings a whole new perspective to these powerful songs, teasing out their rich polyphony with subtlety and joy.” Lucy Duran - Radio BBC3.

 

dot Coming from Zinguinchor (Casamance, Senegal), Seckou was not proprely talking a jèlíjèlí(plural, jèlílu) is bard, loremaster, and praise-singer in the Manding areas whose functions are story-telling, speaking about lineages, singing and playing music as he wants and hears it., in the strict acceptance of the Mandinka term, because only the male patronymic ascendance is to be considered in the Manding traditions. However, for his mother's lineage hails from the great famous Cissoko family (that gifted the world of so great jèlílujèlílu (plural, jèlílu) are bards, loremasters, and praise-singers in the Manding areas whose functions are story-telling, speaking about lineages, singing and playing music as they want and hear it.), Seckou Keita has made his own destiny and became a brilliant korafolá ; listen to the song devoted to his mother : Sakiliba.

 
seckou_site_web

dot In his album, Mali, relased in 2002, he exhibits his own real style ; one could hear trace of the jimbasengo kora style infused with his scintillating and bold patterns.

Seckou sings modern tunes like Cheri - (entitled Diamana Mousso) and innovates with personal pieces : for example, listen to the groovy song “Dorygui-Ba”.

 

dot In 2012, Seckou is back with a minimal album (3 tracks), musically enlightened, and acoustic, Rewmi. That EP album is actually a 3 singles, from the full album Miro (Positive thoughts), released in october 2012.

A superb acoustic album back to roots , shaped of multiples influences (Senegal, Cuba, Colombia, flamenco, manding rhythms), transcending cultures. So great !

 

dot 2015 :“22 Strings finds Seckou Keita at the top of his game in a never less than compelling collection which draws together many threads: musings on identity, place, history, of music viewed through the lenses of past and present. In the process, Seckou has created an absorbing document of his inner search for answers to some of the essential questions of existence, filtered through his deep respect for tradition while facing the future with an irrepressible positivity.”

Source : Review by: Helen Gregory
 

dot Sosa and Keita are both acclaimed musical adventurers with a rich heritage that spans jazz, latin and African influences. The idea for the collaboration grew out of Sosa’s impromptu addition to a 2012 London date with drummer Marque Gilmore, that became Sosa and Keita’s first musical encounter. Profoundly moved by the experience, Omar told Seckou he wanted to invite him to work together on a future recording project.

A year later, in July 2013, Omar and Seckou went into the Fattoria Musica recording studio in Osnabrück, Germany and laid down the core tracks for Transparent Water. For percussion, Omar turned to longtime collaborator Gustavo Ovalles, who divides his time between France and his native Venezuela and brings the polyrhythmic soul of the African Diaspora to Transparent Water.

  Seckou Keita, Mali, 2002 - © & (P) ARC Music Productions -EUCD 1779
  Jalikunda, 2003- © Lindiane, Jalikunda - JAL0001
  Seckou Keita Quartet, Afro-mandinka soul, 2006 - © Arc Music-EUCD 2028
  Seckou Keita Quartet, The Silimbo Passage, © 2008 World Artventures
  Seckou Keita Quartet, Rewmi EP © 2012 - Astar Artes Recordings
  Seckou Keita Quartet, Miro © oct. 2012 - Astar Artes Recordings

Catrin Finch & Seckou Keita, Clychau Dibon, © oct. 2013- Astar Artes Recordings
  Seckou Keita, 22 Strings / Cordes, © 2015- ARC
  Seckou Keita & Omar Sosa, Transparent Water, © 2017- World Village
 

http://www.seckoukeita.com

 

[back

 

 [Previous] [Home] © LNB [Search]