DIARABI

 

English 

 
Autres appellations / graphies rencontrées : Djarabi- Jarabi - (N') Diamono
 
Type d'interprétation et d'accordature spécifique sur la kora :
 
Cet air se joue généralement en SautaEn savoir plus sur l'accordature Sauta..., en Tomora MesengEn savoir plus sur l'accordature Tomora Meseng... ou en Sila BaEn savoir plus sur l'accordature Silaba...
 

Aquarelle de Christiane Javaux - Mélancolie * d'après une photo de Uwe Ommer.

dot « Diarabi » est un chant populaire très célèbre en Afrique de l'Ouest.

 

dot Ce chant parle des liens passionnels entre les personnes ; c'est pourquoi, le thème de cette chanson est presque toujours l'amour ou une amitié profonde basée sur une grande admiration réciproque.

 

dot Selon son humeur, les circonstances, l'auditoire et ses liens, le chanteur choisit d'interpréter une variante élégiaque (l'amour fatal), une variante enjouée (la fougue du premier amour) ou sérieuse (clin d'oeil entre artistes).

 

dot À l'origine, la première version de « Diarabi » était la variante pathétique et elle tenait plus de l'élégie que de l'air d'ambiance.

 

dot En fait, la variante enjouée est une adaptation d'une chanson ancienne d'amour connue sous le nom de « Tita ».

 

Ali Farka Touré, Talking TimbuktuAli Farka Touré (1939~2006) était un véritable guitar hero de la musique mandingue qui fit évoluer le style traditionnel vers la modernité... Lire la suite. - Diaraby - Live

 
 
[retour
 
 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]

 

Art of jeli | History  | Teachers | Kora | Bibliography | Songs | Discography | Musics | Cultures

DIARABI

Français 

 

Aquarelle of Christiane Javaux - Mélancolie * d'après une photo de Uwe Ommer.

Others names / writting forms : Djarabi- Jarabi - (N') Diamono
 
Ways of playing and tunings : Sauta or Tomora Meseng More about Tomora Meseng scale
 

dot « Diarabi», a very famous popular song in West Africa, is about passion ;

 

dot « Diarabi » always tells about love or trusty friendship and mutual admiration.

 

dot According to his inspiration, circumstances and audience, the performer would sing an elegiac variation (fateful love), a joyfull variation (first love) or serious variation (jèlílua jèlí (plural, jèlílu, jèlímusow, feminine) is a bard, loremaster, and praise-singer in the Manding areas whose functions are story-telling, speaking about lineages, singing and playing music as he want and hear it... Read more. winking mutually).

 

dot Initially, the first version of « Diarabi » was the pathetic variation and the joyfull variation has been adapted from an old love song called « Tita ».

 
[back
 

 [Previous] [Home] [Search]