L'Ensemble Instrumental National du Mali

 

English 

 

École d'excellence, symbole de l'unité artistique et culturelle du Mali, l'Ensemble instrumental national est un monument de la musique malienne. Le groupe a longtemps été le passage obligé vers une carrière artistique. À part Salif Keita, Kar-Kar et Ali Farka TouréAli Farka Touré (1939~2006) était un véritable guitar hero de la musique mandingue qui fit évoluer le style traditionnel vers la modernité et fut à l'origine du « revival » de la musique traditionnelle africaine du début des années 90...Lire la suite., presque toutes les stars (Sidiki DiabatéAprès la 2ème guerre mondiale, la kora fut popularisée au Mali, et dans l'ensemble du monde, par Sidiki Diabaté et Jeli Madi Sissoko... Lire la suite. et Batourou Sékou KouyatéBatrou Sekou Kouyaté fut un très grand korafola du Mali... Lire la suite., Fanta Damba Koroba, Waldé Damba, Nantenendiè Kamissoko, Saranfing Kouyaté, Mogontafé Sacko, Orakya Kouyaté, Djelimadi Diabaté, Hawa Dramé, Fanta Damba, Kandia KouyatéKandia Kouyaté est une chanteuse malienne très célèbre en son pays et désormais de renommée internationale, - enfant déjà, elle était une légende au Mali ! si bien que la puissance et la profondeur de son chant lui ont valu le surnom de la Dangereuse... Lire la suite., Amy Koïta, Tata Bambo KouyatéTata Bambo Kouyaté est une grande chanteuse du Mali et de la grande et noble famille des griots Kouyaté. Véritable diva dans son pays à l'instar d'Amy Koita ou de Mah Damba, elle est connue à travers le monde entier... Lire la suite., Dogomani Dagno, Bako DagnonComme tout griot, Bako Dagnon hérite de ses parents la connaissance de la tradition épique du Mali, afin de pouvoir chanter l'histoire du Mali... Lire la suite. ...) maliennes y sont passées. L'histoire d'un ensemble qui ne cesse de faire honneur à ce pays depuis sa création.

 

ami koita - cliquer pour zoomerdot L'ensemble instrumental national (EINM) a été la première formation créée, en 1961, par le président Modibo Kéita, le charismatique père de l'indépendance du Mali. Son ambition était de mettre en valeur l'extraordinaire patrimoine culturel du pays. « L'Ensemble a pour mission de prospecter, répertorier et mettre en valeur l'héritage prodigieux du Mali dans le domaine de la musique et de la chanson », explique son directeur artistique, M. Massambou Wélé Diallo.

 

dot Le premier directeur de l'Ensemble, N'fa Bourama Sacko, fut chargé d'abord de recruter les éléments les plus talentueux de chacune des nombreuses traditions. Il fallait ensuite coordonner entre elles les différentes formes musicales, accorder des instruments qui n'avaient pas l'habitude de se côtoyer, et intégrer le tout dans un spectacle millimétré. Un arrangement à l'opposé des performances traditionnelles, ou l'improvisation fait loi.

 

dot Fleuron de la créativité artistique du Mali, fierté nationale, le groupe se confond avec l'histoire du Mali indépendant. En effet, des cérémonies officielles des grandes rencontres à la célébration des Journées mondiales (santé, femmes, enfants...) en passant par les Nuits de la solidarité et les dîners officiels, il est associé à tous les grands événements de ce pays. Le talent de ces artistes n'a pas séduit qu'au Mali parce que la formation a très tôt eu une grande notoriété depuis ses premières années de sa création. Une notoriété qui se manifeste par un palmarès assez fourni et de nombreuses tournées en Afrique (Guinée-Conakry, Algérie, Niger, Libye, Ghana, Gambie, Sénégal...), en Asie (Chine, Corée...), en Europe (France, Allemagne, hollande, Suisse, ex-URSS...) et même en Amérique (États-Unis...) pour apporter sa contribution à des festivals prestigieux.

 

Succession des vagues de talents

dot L'histoire de l'EINM a commencé avec des virtuoses comme Sidiki DiabatéAprès la 2ème guerre mondiale, la kora fut popularisée au Mali, et dans l'ensemble du monde, par Sidiki Diabaté et Jeli Madi Sissoko... Lire la suite., Batourou Sékou KouyatéBatrou Sekou Kouyaté fut un très grand korafolà du Mali... Lire la suite., Bréhima Kouyaté, Loutigui Diabaté, Solo Diabaté, Saran Kanouté, Fanta Damba Koroba, Waldé Damba, Nantenendiè Kamissoko, Saranfing Kouyaté, Mogontafé Sacko, Orakya Kouyaté, Djelimadi Diabaté. Beaucoup de ces pionniers se sont aujourd'hui éclipsés de la scène de la musique ou même de la vie.

 

dot Heureusement, à partir des années 70, qu'ils ont eu le temps de passer le flambeau et surtout leur ferveur pour cette noble et exaltante mission à la une nouvelle vague non moins talentueuse et composée des Tata Bambo Kouyaté, Hawa Dramé, Wandé Kouyaté, Amy Koïta, Kandia Kouyaté, Coumba Sidibé, Maïmouna Damba, Djéli Mady Sissoko... Des stars bien connues de la musique malienne managées à l'époque par Harouna Barry venu de la troupe de Kayes pour assumer la direction technique.

 

Sarafing Kouyate - cliquer pour zoomerdot En 1987, Harouna Barry passe le sceptre du management artistique au maestro Massambou Wélé Diallo. Le licencié en musique poursuit la saga avec les Babili Kanouté et Mamadou Kouyaté (Kora), Modibo Diabaté (Balafon), Binèfou Koïta (n'goniLe nkoni est un luth de la tradition mandingue classique à 4 cordes à l'origine. C'est l'instrument roi par excellence de la musique classique mandingue... Lire la suite), Mamadou Diallo (flûte), Mahamane Cissé (soku = violon), Siriman Sissoko (dundunba), Mohamed Tounkara (dundunba et djembé) et Abdoulaye Koné (n'tamani). La section vocale est animée par Nafissatou Maïga "Fissa", Souadou Soumano, Saranfing Kouyaté, Mbamakan Doumbia, Djénéba Doumbia, Bintou Sidibé, Adama Sacko, Amy Diabaté, Bintou Kouyaté et Diawoye Soumano. La technique est assurée par Youssouf Sissoko.

 

dot Tous ces sociétaires de l'EINM, dont le répertoire est une ingénieuse synthèse de toutes les musiques du Mali, sont recrutés par concours selon les besoins de la formation. « Nous pouvons par exemple avoir besoin d'une chanteuse Soninké ou d'un flûtiste peulh. Nous organisons alors un concours entre les prétendants et le meilleur intègre l'ensemble instrumental », explique Massambou Wélé Diallo. Ses sociétaires sont majoritairement des conventionnaires. Mais, on y trouve aussi quelques contractuels et trois fonctionnaires dont le directeur artistique. « Nous avons récemment organisé un concours. Ces résultats sont satisfaisants presque tous les sociétaires auront bientôt le statut de fonctionnaire », promet Massambou.

 

dot La Saga continue de belle manière. Les récompenses succèdent aux tournées qui prennent leurs sources dans des compositions originales. En juillet 2003, l'Ensemble instrumental a participé au Festival de la culture africaine de Kanilaï (village natal du président de la Gambie, Yaya Djamet) d'où il est revenu avec une médaille d'or. Une reconnaissance internationale de plus avant son show inoubliable au Folkife Festival de Washington dont le Mali était l'invité officiel cette année.

 

dot À l'EINM, les générations passent sans que le temps puisse éroder ce que le groupe a de plus spécifique : le talent des sociétaires et l'originalité des compositions qui s'inspirent des sources traditionnelles de la culture africaine du Mali. Gageons que les futures générations qui frappent à la porte de l'Ensemble pourront sauvegarder ces valeurs fondamentales.

 
source : extrait de l'article « Ensemble Instrumental du Mali - Une authentique vitrine artistique » de Moussa Bolly.
 
  L'Ensemble Instrumental du Mali, Premiere anthologie de la musique Malienne - © 1970 LP , Bolibana, BM 30L 2504
  Ensemble Instrumental National du Mali, © 1977 LP, Mali Stars, SYL 8379
  Le Mali des Steppes et des Savanes - Anthologie de la musique malienne - © LP Musicaphon BM 30L2504
 
 
Ba Togoma
 
 
1. Keme BiramaKeme Bourema évoque Fabou Daboloba Touré dit Kemè Bourema, (contraction de «Ibrahima»), le frère cadet de Samory Touré... Lire la suite.
2. Soli
3. Be togo gniko
4. Koulou kalan
5. Be taga nfa bara
6. BaniBani évoque la guerre des Peulhs musulmans contre le royaume païen de N'Kaabu et plus particulièrement le début de cette guerre déclenchée à la fin du XIX° siècle, la guerre de Manda... Lire la suite.
7. Ni be nya
8. Mali SajoMali Sadio est une chanson, tirée d'un conte populaire, qui date du début du XXe siècle. Dans le village de Bafoulabé (Mali), entre une jeune femme et un hippopotame se créa un lien particulier... Lire la suite.
 
 
EINM
 
 
1. Zazuru
2. Sama
3. Laidu
4. Dya ye banna
5. Nakana
 
Ensemble Mali
 
Face 1
1. SundjataSundjata est le chant le plus célèbre de la tradition mandingue. On connaît cet air aussi sous le titre de L' Hymne à l'Arc ou encore Simbo. Sundjata est le chant tiré du panégyrique Sundjata [faassa] consacré au fondateur de l'Empire du Manden... Lire la suite.
2. Sûba ni MansayaCe chant célèbre les vertus de l'action. La tradition en fait remonter l'origine à la fin du règne de Soundjata... Lire la suite.
3. KemebiramaKeme Bourema évoque Fabou Daboloba Touré dit Kemè Bourema, (contraction de «Ibrahima»), le frère cadet de Samory Touré... Lire la suite.
4. Tira Mangan« Tira Maghan » est le chant tiré du panégyrique « Tira Maghan faassa » consacré au héros chasseur, archer émérite, allié du fondateur de l'Empire du Manden, Soundjata... Lire la suite.
5. JanjonLa légende veut que Janjon ait été le (sur)nom d'un sorcier-chaman aux pouvoirs surnaturels particuliers aux tout premiers temps du Manding... Lire la suite.
Face 2
1. KayraCe chant populaire date du XXe siècle. Le nom de « Kaira » même signifie « bonheur » et fut employé comme nom propre...Lire la suite.
2. FamadenkeLittéralement « Famadenkè » signifie « Fils (denkè) du Chef (fama)». Cette chanson fut composée pour le fils de Samory Touré... Lire la suite.
3. Da Monzon
4. Bakary DjanCe titre s'inspire du chant traditionnel « Bakary Jan ». « Bakary Jan » est le chant éponyme épique dédié au général de Ségou, Bakary Sidiki Dangana Koné dit « Jan » (le Grand) en malinké ou encore « Tièdian » en bambara (le Preux)... Lire la suite.
5. LanpanÀ l'origine, Lamban était dédié à la famille Kouyaté, les premiers griots du Mandé. Les descendants de Balla Fasseke Kouyaté, sont considérés comme les gardiens de la tradition... En savoir plus. Teren
6. Falike Jara
 
 

EIM performing Sundjata - RTM 1990

 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]

 

The Ensemble Instrumental National

 

Français 

 
 
   

S

Photo from LP : Mali - Ancient Strings : S. Diabaté & S. B. Kouyaté - © M. Thuillier

chool of excellence, symbol of the artistic and cultural unit of Mali, the national instrumental Ensemble is a monument of the Malian music. It has been for a long time a required step towards an artistic career. Except Salif Keita, Kar-Kar and Ali Farka Touré, almost all the Malian stars (Sidiki Diabate and Batourou Sekou KouyateBatrou Sekou Kouyaté was a great korafola from Mali... Read more., Fanta Damba Koroba, Waldé Damba, Nantenendiè Kamissoko, Saranfing Kouyaté, Mogontafé Sacko, Orakya Kouyaté, Djelimadi Diabaté, Awa Dramé, Fanta Damba, Kandia KouyateKandia Kouyate is a very famous singer women coming from Mali, world wide known, because of the depth of her talent and her powerful harsh voice, she has been nicknamed in Mali « the Dangerous »... Read more., Amy KoitaAmy Koita is a very great star in all over West Africa and she's now famous all around the world. Coming from Mali, she is to be considered as a great « diva » such as Mah Damba, Kandia Kouyate, Oumou Sangare, etc. Many of her compositions are today standards of the Manding repertoire... Read more., Tata Bambo KouyateTata Bambo Kouyate is a great vocalist coming from Mali and hailing from the old and noble Kouyate's line. Authentic diva such as Amy Koita or Mah Damba, she is now famous all around the world... Read more, Dogomani Dagno, Bako DagnonAs a griot, Bako Dagnon inherits from her parents the knowledge of the epics tradition, to be able to sing Mali's history. At Kita, she is recruited to represent her region at the Biennales of Bamako in 1972 and she wins prize with the song « Yiri Kolo »... Read more....) habe been a part of it. The history of a ensemble which brings honour to this country since its creation.

 

The national instrumental Ensemble (EINM) was the first formation created, in 1961, by the president Modibo Kéita, the charismatic father of the independence of Mali. His ambition was to emphasize the extraordinary cultural inheritance of the country. "The Ensemble has the role of prospecting, of indexing and of emphasizing the extraordinary heritage of Mali in the field of the music and of the song", explains its artistic director, M. Massambou Wélé Diallo.

 

The first director of the Ensemble, N'fa Bourama Sacko, was initially charged to recruit the most talented elements of each of the numerous traditions. It was then necessary to coordinate the various musical forms, to tune the instruments which did not use to rub shoulders, and to integrate the whole in a graduated spectacle; an arrangement contrary to the traditional performances where improvisation was the main rule.

 

Floret of the artistic creativity of Mali, national pride, the group merges with the history of independent Mali. Indeed, from the official ceremonies of the great meetings to the celebration of the world Days (health, women, children...) passing by the Nights of solidarity and the official dinners, it is associated to all the great events of this country. The talent of these artists did not seduce only in Mali because the formation has had a great notoriety since the first years of its creation; a notoriety which shows through a huge prize list and several tours in Africa (Guinea-Conakry, Algeria, Niger, Libya, Ghana, Gambia, Senegal...), in Asia (China, Korea...), in Europe (France, Germany, Nederland, Switzerland, the ex-USSR...) and even in America (the United States...) to take part in prestigious festivals.

 

Such so talented artists...

Photo LP : L'ensemble instrumental national du Mali : Wandé Kouyaté - © M. Thuillier

The history of the EINM started with virtuosities like Sidiki Diabate, Batourou Sekou Kouyate, Bréhima Kouyaté, Loutigui Diabaté, Solo Diabaté, Saran Kanouté, Fanta Damba Koroba, Waldé Damba, Nantenendiè Kamissoko, Saranfing Kouyaté, Mogontafé Sacko, Orakya Kouyaté, Djelimadi Diabaté. Many of these pioneers have today eclipsed from the scene of music or even of life.

 

Fortunately, that from the Seventies, they passed the torch and especially their enthusiasm for this noble and exciting mission to the new wave, also very talented, composed of Tata Bambo Kouyaté, Awa Dramé, Wandé Kouyaté, Amy Koita, Kandia Kouyaté, Coumba Sidibé, Maïmouna Damba, Djéli Mady Sissoko... well-known Stars of the Malian music managed at the time by Harouna Barry who came from the company of Kayes to assume the technical direction.

 

In 1987, Harouna Barry passes the spectrum of artistic management to the maestro Massambou Wélé Diallo. The music bachelor continues the saga with Babili Kanouté and Mamadou Kouyaté (Kora), Modibo Diabaté (Balafon), Binèfou Koïta (n'goni), Mamadou Diallo (flute), Mahamane Cissé (soku), Siriman Sissoko (dundunba), Mohamed Tounkara (dundunba and djembé) and Abdoulaye Koné (n'tamani). The vocal section is animated by Nafissatou Maïga "Fissa", Souadou Soumano, Saranfing Kouyaté, Mbamakan Doumbia, Djénéba Doumbia, Bintou Sidibé, Adama Sacko, Amy Diabaté, Bintou Kouyaté and Diawoye Soumano. The technique is ensured by Youssouf Sissoko.

 
L'ensemble instrumental national

All these members of the EINM, which repertory is a clever synthesis of all the music style of Mali, are recruited through competition according to needs of the formation "We can for example need a Soninke singer or a Fulani flutist. We then organize a competition between the applicants and the best integrates the instrumental ensemble ", explains Massambou Wélé Diallo. Its members are mainly conventioneers. But, one finds also some contractual and three civil servant among which the artistic director. « We recently organized a competition. The results are satisfying, almost all the members will soon have the status of civil servants », promises Massambou.

 

Saga continues in a good manner. The rewards succeed to the tours which take their sources in original compositions. Last July, the instrumental Ensemble took part in the Festival of African culture of Kanilaï (native village of the president of Gambia, Yaya Djamet) from where it returned with a gold medal, one more international recognition before its unforgettable show in the Folkife Festival of Washington where Mali was the official guest this year.

 

In the EINM, generations pass without giving time to erode the specificity of the band which is the talents of the members and originality of the compositions inspired from the traditional sources of the Malian culture. Let us guarantee that the future generations that already knock at the door of the Ensemble, will be able to maintain the primarily fundamental values.

 
 
  L'Ensemble Instrumental du Mali, Premiere anthologie de la musique Malienne - © 1970 LP , Bolibana, BM 30L 2504
  Ensemble Instrumental National du Mali, © 1977 LP, Mali Stars, SYL 8379
  Le Mali des Steppes et des Savanes - Anthologie de la musique malienne - © LP Musicaphon BM 30L2504
 
[back
 

 [Previous] [Home] [Search]