Discographie de Bako Dagnon

 

English 

 
   

dot Comme tout griot, Bako Dagnon hérite de ses parents la connaissance de la tradition épique du Mali, afin de pouvoir chanter l'histoire du Mali. À Kita, elle est recrutée pour représenter sa région aux Biennales de Bamako en 1972 et s'y impose avec la chanson Yiri Kolo .

 

dot En 1974, elle intègre l'Ensemble Instrumental National du MaliEcole de l'excellence, symbole de l'unité artistique et culturelle du Mali, l'Ensemble instrumental national est un monument de la musique malienne. Le groupe a longtemps été le passage obligé vers une carrière artistique... Lire la suite., où elle reste pendant 10 ans. Aux côtés des grandes chanteuses telles que Mokontafe Sacko, Sarafing Kouyaté, Wandé Kouyaté ou Nantenedié Kamissoko, elle contribue au développement et à la promotion de la musique traditionnelle malienne avec l'Ensemble InstrumentalEcole de l'excellence, symbole de l'unité artistique et culturelle du Mali, l'Ensemble instrumental national est un monument de la musique malienne. Le groupe a longtemps été le passage obligé vers une carrière artistique... Lire la suite.. Tant était reconnu son talent que le doyen de la musique malienne, Bazumana Sissoko, l'invitait plusieurs fois dans sa cour pour qu'elle chante pour lui.

dot Quand Ibrahima Sylla de Syllart Productions lui demande de rejoindre le studio pour l'enregistrement du second volume du projet Mandekalou , la route s'ouvre pour un album en son propre nom. Titati  a été enregistré principalement dans le Studio Bogolan (Bamako), et affiné et mixé à Paris par François Bréant.

 

Bako Dagnon est décédée le 7 Juillet 2015.

 
  Mande Jeliou, The art and soul of the mande griots  2004 Syllart
  Bako Dagnon, Titati, 2007, Syllart
  Bako Dagnon, Sidiba, 2010, Syllart
 
 
 
 
1. MalissadioMali Sadio est une chanson, tirée d'un conte populaire, qui date du début du XXe siècle. Dans le village de Bafoulabé (Mali), entre une jeune femme et un hippopotame se créa un lien particulier... Lire la suite.
2. Keme BouremaKeme Bourema évoque Fabou Daboloba Touré dit Kemè Bourema, (contraction de «Ibrahima»), le frère cadet de Samory Touré... Lire la suite.
3. Touramagan« Tira Maghan » est le chant tiré du panégyrique « Tira Maghan faassa » consacré au héros chasseur, archer émérite, allié du fondateur de l'Empire du Manden, Soundjata... Lire la suite.
4. Anka De
5. Mouctari
6. Nare Maghan (Soundiata)Sundjata est le chant le plus célèbre de la tradition mandingue. On connaît cet air aussi sous le titre de L' Hymne à l'Arcou encore Simbo. Sundjata est le chant tiré du panégyrique Sundjata [faassa] consacré au fondateur de l'Empire du Manden... Lire la suite.

 

 
 
 
1. DonsokeDonsoké (le Chasseur) est un conte moral qui appartient au cycle de la Geste des Chasseurs du Mandingue et il est, en quelque sorte, une version mandingue du mythe d'Odipe... Lire la suite.
2. ToubakaTubaka veut dire habitants de T(o)uba ; il existe plusieurs villes nommées Touba en Afrique de l'Ouest... Lire la suite.
3. LassidanCe chant date de l'époque coloniale. Son titre est une déformation de l'expression : “L'adjudant” (recruteur)
4. Sansando Minata
5. Noumou
6. Bounteni
7. TitatiDiarabi parle des liens passionnels entre les personnes ; le thème de cette chanson est presque toujours l'amour ou une amitié profonde basée sur une grande admiration réciproque... En savoir plus
8. SalimouVers 1952, il y avait à Kankan un certain Salimoun, qui avait une passion incoercible pour le vin... Lire la suite.
9. Saliya
10. Ikérifayé
11. Télemba
12. Bélébélé
 
 
 
1. Wouya Larana
2. N'Ouhoumba
3. M'Ba
4. Le Guide De La Révolution
5. Sidi Ba
6. Badjigui
7. Tiga
8. Alpha YayaCe chant est dédié à Alfa Yaya Diallo, célèbre roi des Peulhs du Fouta (Guinée) à la fin du XIX° siècle... En savoir plus.
9. KônôCe titre s'inspire du chant traditionnel Lamban. À l'origine, Lamban était dédié à la famille Kouyaté, les premiers griots du Mandé. Les descendants de Balla Fasseke Kouyaté, sont considérés comme les gardiens de la tradition... En savoir plus.
10. Fadeen Tô
11. Bè Bé Bori i No Fè
 
 

Bako Dagnon (SalimounVers 1952, il y avait à Kankan un certain Salimoun, qui avait une passion incoercible pour le vin... Lire la suite.)

 
[retour]
 
 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]

 

Discography of Bako Dagnon

 

Français 

 
   

Like every griot, Bako Dagnon inherits from her parents the knowledge of the epics tradition, to be able to sing Mali's history. At Kita, she is recruited to represent her region at the Biennales of Bamako in 1972 and she wins prize with the song  Yiri Kolo . In 1974, she was recruited to join the Ensemble Instrumental National du Mali, where she stayed for 10 years. Along with great female singers such as Mokontafe Sacko, Sarafing Kouyaté, Wandé Kouyaté and Nantenedié Kamissoko, she helped developping and promoting traditional Malian music with the Ensemble Instrumental. Moreover, the elder of Mali music, late Bazoumana Sissoko, invited her several times to sing at his house...

 

dot When Ibrahima Sylla of Syllart Productions asked her to join in the recording of the second volume of the Mandekalou project, the road was open to record an album on her own. Titati was mainly recorded in Studio Bogolan (Bamako) and partly in Paris, mixed by François Bréant.

 
  Mande Jeliou, The art and soul of the mande griots  2004 Syllart
  Bako Dagnon, Titati, 2007, Syllart
  Bako Dagnon, Sidiba, 2010, Syllart
 

[back

 

 [Previous] [Home] [Search]