BAMBA BODIAN

 

English 

 


Autres appellations / graphies rencontrées : Bambo Bojang - Bamba Leje - Alhaji Bamba
 
Type d'interprétation et d'accordature spécifique sur la kora :
 
Cet air se joue généralement en Sila BaEn savoir plus sur : l'accordature Silaba ou en Tomora MesengEn savoir plus sur l'accordature Tomora Meseng...  
 
Type malinkais du Haut-Niger - Col. FREY, Côte occidentale d'Afrique - vues, scènes, croquis de Jeanniot, Bretennier, Darondeau, Fernando, Nousveaux, Phillipe - 1890 - © Gallica (Bnf)

dot Cette chanson fut composée à la gloire d'Alhaji Bamba Bodian ou Ledjè, un riche commerçant pieux de la fin du XIX° siècle, roi de Sumakunda (Gambie) qui fut aussi un généreux mécène (“djatiguiLe “(d)jatigui” est le patron ou une famille qui protège et assure un certain confort matériel au griot... Lire la suite.”) pour les griots de Gambie. Beaucoup de Gambiens le considèrent comme le précurseur de l'état moderne de Gambie.

“Bamba” était un surnom honorifique qui lui fut attribué car, dit-on, il aimait particulièrement donner à manger aux crocodiles (“bambo”) du fleuve Gambie.

 

dot Quelques korafoláluUn korafolà est un joueur de kora en Mandinka (qui fait parler la kora) - korafolàlù, au pluriel.  ont enregistré cette chanson, mais celui dont le nom reste attaché à ce chant est incontestablement Lalo Keba DraméLalo Keba Dramé, né en Gambie, fut un korafolá très célèbre en son temps, admiré par tous les grands de son monde (même la reine d'Angleterre !... Lire la suite. qui en a enregistré une version magistrale en 1967. Un autre korafoláUn korafolà est un joueur de kora en Mandinka (qui fait parler la kora) - korafolàlù, au pluriel.  virtuose en a donné une version canon, imitée par de nombreux korafoláluUn korafolà est un joueur de kora en Mandinka (qui fait parler la kora) - korafolàlù, au pluriel.  mais jamais égalée : Alhaji Bai KontéAlhaji Bai Konté fut un korafolá très célèbre en Gambie, à l'instar de Jali Nyama Suso, quoique moins populaire et moins connu à l'étranger. Son héritage n'en demeure pas moins immense car il fut l'initiateur d'un nouveau style de jeu à la kora, en Gambie, le style yeyengo... Lire la suite.Ba CissokoBa Cissoko est le nom du groupe de jeunes griots comprenant Ba Cissoko lui-même (kora traditionnelle et chant principal), ses cousins, Seckou Kouyaté (kora électrique et chant), Kourou Kouyaté (basse, bolon, et chant) et Ibrahima Bah dit Kounkouré (percussions)... Lire la suite. et Dawda JobartehDawda Jobarteh est un korafolá issu de la prestigieuse famille des griots de Brikama (Gambie). Né en 1976, il est un des derniers fils d'Amadu Bansang Jobarteh, un des fondateurs du style yeyengo... Lire la suite. en ont donné des versions actualisées.

 

puce Célèbres interprètes de « Bamba Bodian » :

 
  Lalo Keba Drame, Hommage à Lalo Keba, 1979, Sonafrica
  Alhaji Bai Konte : Kora Melodies : Music from Gambia, West Africa, 1979
  Dawda Jobarteh, Northern Light Gambian Night, 2011 Sterns Music

Dembo Konteh & Malamine Jobarteh, Jaliya, © 1985 Sterns Records

 
[retour]
 

 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]

 

Art of jeli | History  | Teachers | Kora | Bibliography | Songs | Discography | Musics | Cultures

BAMBA BODIAN

 

Français 

 


Others writings : Bambo Bojang - Bamba Leje - Alhaji Bamba
 
Ways of playing and tunings : Silaba or Tomora Meseng More about Tomora Meseng scale
 
Type malinkais du Haut-Niger - Col. FREY, Côte occidentale d'Afrique - vues, scènes, croquis de Jeanniot, Bretennier, Darondeau, Fernando, Nousveaux, Phillipe - 1890 - © Gallica (Bnf)

dot This song was composed in honour of Alhaji Bamba Bodian or Ledjè, a wealthy merchant of the XIX century, king of Sumakunda (Gambia) who was also a generous patron (“djatiguia (d)jatigui is a patron or a family ; in honor of him (them), in exchange for benefits and a certain material comforts, the griot should use to sing, at will, his praise and eulogy of his clan... Read more.”) to the griots of Gambia. Many Gambians consider him the forerunner of the modern state of Gambia.

dot “Bamba” was a nickname which he was honoured because, as the legend tells, he used to feed crocodiles (“bambo”) by the Gambia River.

dot Some korafolálu A korafolá is a kora player in mandinka (who is able to make the kora talk) - korafolálu, plural. recorded this song, but the one whose name is attached to the song is definitely Lalo Keba Drame who recorded a brilliant version in 1967. Another virtuoso korafolá A korafolá is a kora player in mandinka (who is able to make the kora talk) - korafolálu, plural. gave a classic version, Alhaj Bai Konte, imitated by many korafolálu A korafolá is a kora player in mandinka (who is able to make the kora talk) - korafolálu, plural. but never equaled.

See also modern versions of Ba CissokoBa Cissoko is a name of a young jèlílu band whom Ba Cissoko himself (traditional kora and lead vocal), his cousins, Seckou Kouyate (electric kora and vocals) and Kourou Kouyate (bass, bolon, and vocals). The rest of the band is variable... Read more. and Dawda Jobarteh.

 
  Lalo Keba Drame, Hommage à Lalo Keba, 1979, Sonafric
  Alhaji Bai Konte : Kora Melodies : Music from Gambia, West Africa, 1979
  Dawda Jobarteh, Northern Light Gambian Night, 2011 Sterns Music
 
[back

 [Previous] [Home] [Search]