BOLOBA

 

English 

 
Autres appellations / graphies rencontrées : Simbo - Kura.
 
Type d'interprétation et d'accordature spécifique sur la kora :
 
Cet air se joue généralement en Sila BaEn savoir plus sur l'accordature Silaba... en Tomora MesengEn savoir plus sur l'accordature Tomora Meseng...  
 
Chefsbamabaras - Col. FREY, Côte occidentale d'Afrique - vues, scènes, croquis de Jeanniot, Bretennier, Darondeau, Fernando, Nousveaux, Phillipe - 1890 - © Gallica (Bnf)

dot « Boloba » est un chant fondateur du Manding, un des « premiers hymnes du Manden, joué en l'honneur des braves, et de ceux qu'on élevait à la diginité de chefs et grands chasseurs ».

 
source : Y. Tata Cissé - Wa Kamissoko, la grande geste du Mali, p. 164 - [bibliographie]
 

dot Créé à l'origine dans la région de la Guinée actuelle en particulier, le chant principal de Boloba fut, en réalité, largement inspiré d'un motif du chant «SimboSimbo est un des chants les plus célèbres de la tradition classique du Mandé. On connaît cet air aussi sous le titre de L' Hymne à l'Arc.À l'origine, le simbo est le sifflet du chasseur. Par métonymie, il a fini par désigner le chasseur lui-même, puis le Chasseur par excellence, Soundjata... Lire la suite. », qui lui-même s'inscrit dans le cadre plus large du Sundiata faasaSundjata est le chant le plus célèbre de la tradition mandingue. On connaît cet air aussi sous le titre de L' Hymne à l'Arc ou encore Simbo. Sundjata est le chant tiré du panégyrique Sundjata [faassa] consacré au fondateur de l'Empire du Manden... Lire la suite..

C'est pourquoi on peut le faire remonter aux origines des temps légendaires du royaume du Manden, au temps des rois-forgerons Kamara de Sibi.

 

dot En tout cas, c'est un chant qui appartient au cycle de la Geste des Chasseurs ; du fait de la richesse musicale du thème de «SimboSimbo est un des chants les plus célèbres de la tradition classique du Mandé. On connaît cet air aussi sous le titre de L' Hymne à l'Arc.À l'origine, le simbo est le sifflet du chasseur. Par métonymie, il a fini par désigner le chasseur lui-même, puis le Chasseur par excellence, Soundjata... Lire la suite. », le chant « Boloba » s'est parfois confondu, par la suite, avec d'autres chants comme «Kuruntu KelefaLittéralement, « Kuruntu Kelefa » signifie « Kelefa tiré sur son char ». En effet, l'histoire raconte que les chevaux de Kelefa Saneh, auquel ce chant est dédié, étaient dressés pour avancer au trot cadencé sur le rythme de ce chant... Lire la suite. » ou « (Mori)Mansa Kele » - au point que l'on peut se demander si ce n'est pas le thème de « Boloba » lui-même qui aurait inspiré les griots dans la création de «Kuruntu KelefaLittéralement, « Kuruntu Kelefa » signifie « Kelefa tiré sur son char ». En effet, l'histoire raconte que les chevaux de Kelefa Saneh, auquel ce chant est dédié, étaient dressés pour avancer au trot cadencé sur le rythme de ce chant... Lire la suite. ».

 

dot Le chant « Boloba » s'adresse aux personnages influents d'un village, littéralement « les gros (ba) bras (bolo) », pour rappeler leur panégyrique et il est toujours chanté en Guinée en l'honneur de personnalités.

 

dot Peu de korafoláluUn korafolà est un joueur de kora en Mandinka (qui fait parler la kora) - korafolàlù, au pluriel. ont enregistré cette chanson sous ce titre, créée à l'origine sur le balafon.

 

dot Interprètes célèbres de « Boloba » :

 
  El Hadj Djéli Sory Kouyaté, Anthologie du balafon mandingue © 1998 Buda Musique
  Mamadou Diabate, Behmanka,Mamadou Diabate est un très grand korafolá connu dans le monde entier. Il est le fils de l'illustre korafolá, Djelimory Diabate, connu sous le nom de Nfa Diabate qui joua dans le célèbre Ensemble National Instrumental du Mali aux côtés de Sidiki Diabate et Djeli Madi Sissoko... Lire la suite. © 2004 - Label : Tradition & Moderne
  Kouyaté-Neerman, Kangaba, © NØF - No Format, Universal Music, 2008
 

KOUYATE NEERMAN - Boloba (live) par No_format
 

retour aux chants [retour] Haut de page

Suivre ce site Imprimer la page
 
 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]

 

Art of jeli | History  | Teachers | Kora | Bibliography | Songs | Discography | Musics | Cultures

BOLOBA

Français 

Others writings : Simbo - Kura.
 
Ways of playing and tunings : Silaba, Hardino or Tomora Meseng More about Tomora Meseng scale
 
Bambaras Chiefs- Col. FREY, Côte occidentale d'Afrique - vues, scènes, croquis de Jeanniot, Bretennier, Darondeau, Fernando, Nousveaux, Phillipe - 1890 - © Bnf - Gallica

dot « Boloba » is a founding song from Manding areas, one of the « the first hymn of the Manding, played in honor of the brave ones, and those who are been gratified to the dignity of chiefs and great hunters ».

source : Y. Tata Cissé - Wa Kamissoko, la grande geste du Mali , pp. 164 - [bibliography]
 

dot Originally created especially in the area of Guinea, the Boloba tune was, in fact, largely inspired by famous patterns of the epic song Simbo.

dot Therefore, that song could be traced back to the origins of the legendary times of the kingdom of Manding, at the time of the blacksmith kings Kamara from Sibi (Guinea).

dot In any case, it is a song that belongs to the cycle of the Epics of the Hunters ; and because of the musical richness of the Simbo theme, Boloba has been sometimes confused with other songs like «Kuruntu KelefaLitterally, « Kuruntu Kelefa » means « Kelefa trailed on his chariot ». Indeed, history tells that the horses of and Kelefa Saneh, to which that song is devoted, were trained to move to the trot on the rhythm of that song. So was sung that song during traveling and triumphs of the hero ... Read more. » or « (Mori)Mansa Kele » - so that one may reasonably supppose that, indeed, the Boloba theme by itself would have inspired the creation of «Kuruntu KelefaLitterally, « Kuruntu Kelefa » means « Kelefa trailed on his chariot ». Indeed, history tells that the horses of and Kelefa Saneh, to which that song is devoted, were trained to move to the trot on the rhythm of that song. So was sung that song during traveling and triumphs of the hero ... Read more. » by the jèlílua jèlí (plural, jèlílu) is a bard, loremaster, and praise-singer in the Manding areas whose functions are story-telling, speaking about lineages, singing and playing music as he want and hear it... Read more. .

dot The song Boloba is devoted to influential people of a village, literally « big (ba) arm (bolo) » to remind their eulogy, and it is nowadays still sung in Guinea in honor of important persons.

dot Few korafolálu recorded that song under the title « Boloba », initialy created on the balafon and still often played on it.

dot Famous performers « Boloba » :

 
  El Hadj Djéli Sory Kouyaté, Anthologie du balafon mandingue © 1998 Buda Musique
  Mamadou Diabate, Behmanka © 2004 - Label : Tradition & Moderne
  Kouyaté-Neerman, Kangaba, © NØF - No Format, Universal Music, 2008
 
[back
 

 [Previous] [Home] [Search]