Interview de Bakemba Susso

English 

 

Provinces actuelles de la Gambie

1) Bonjour, Bakemba SUSSO, comment allez-vous ?

Ça va très bien, merci.

2) De quel pays et de quelle ville êtes-vous originaire ?

De «Fuladou» ( «Le Pays des Peulhs») en Gambie dans la province de Kéréwani de M'Bonkol.

3) Depuis quel âge jouez-vous de la kora ?

Depuis l'âge de 7 ans.

4) Comment avez-vous appris à jouer de la kora ?

Avec mon grand-père et avec mon grand frère dans la pure tradition des griots de Gambie.

Avril 2002

5) Qui fut votre maître ?

Moussa Susso, mon grand-père paternel.

6) Quel est le premier morceau ou quel sont les premiers morceaux que vous avez commencé d'apprendre à jouer ?

«Kelefaba» fut le premier morceau ; puis, j'ai appris «Allah La KèCet air est le plus célèbre de l'ancienne tradition mandingue. On pense qu'il existe depuis l'époque de Soundjata et qu'il était joué au bala et au n'koni avant d'être adapté à la kora... Lire la suite.».

7) Fabriquez-vous vous-même vos koras ?

Non, je me les procure par ma famille.

8) Jouez-vous d'un autre instrument que la kora ?

Oui, je joue aussi du n'koni ; mais, attention, je ne suis pas un «maître» (1) ! J'ai appris et continue d'apprendre à jouer de cet instrument tout seul. Je transpose les airs que je joue à la kora sur le n'koniUn joueur de n'koni (luth à 4 cordes) est appelé nkonifolá (qui fait parler la kora) nkonifolàlù, au pluriel... En savoir plus..

9) Cet instrument vous paraît-il plus «difficile» à jouer que la kora ?

Pour ma part, je trouve que la kora est plus difficile à maîtriser que le n'koni !

10) Comment accordez-vous votre kora et dans quelle gamme jouez-vous ?

Cela dépend des morceaux, mais je sais jouer en «tomora», en «silaba», en «ardino», en «tomora foa» et «sauta» !

11) Vivez-vous de la kora uniquement ?

Oui.

12) Depuis combien de temps êtes-vous en France ?

Cela va faire 13 ans que j'habite en France, de façon fixe.

Avril 2002

13) Avez-vous vécu dans d'autres pays que la France et combien de temps ?

Oui, en Angleterre et en Allemagne, pendant quelque temps, le temps de la durée de mes contrats. J'ai aussi vécu aux États-Unis pendant un mois.

14) D'après votre expérience, quel est l'accueil réservé à la kora dans les autres pays européens que la France ?

Bon, en Angleterre, le goût pour la musique est beaucoup plus développé. L'audience pour la kora paraît donc plus large. Mais dans l'ensemble, le

public est à peu près le même dans tous les pays

Extrait du style de M. Bakemba Susso
Sa version de "Alla La KèCet air est le plus célèbre de l'ancienne tradition mandingue. On pense qu'il existe depuis l'époque de Soundjata et qu'il était joué au bala et au n'koni avant d'être adapté à la kora... Lire la suite."
 
Bakemba Susso - © 2005

d'Europe.

15) Merci beaucoup Maître et à bientôt !

Merci à toi et à bientôt !

Avril 2002 - Paris
_________________

(1) M. Susso fait référence au titre de «Maître Griot» («Jèlíbà») accordé dans la stricte tradition mandingue classique aux joueurs de n'koniUn joueur de n'koni (luth à 4 cordes) est appelé nkonifolá (qui fait parler la kora) nkonifolàlù, au pluriel... En savoir plus..

 

[retour]

 
 
 
 
 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]