Interview de Daba Kouyaté

 
Réalisé en juin 2003 à Paris 18° (Jungle Montmartre) par LNB
 
 

1) Bonjour M. Daba Kouyaté, comment allez-vous ?

Bien.

 

2) De quel pays et de quelle ville êtes-vous originaire ?

 

De Banjuls, la capitale de la Gambie.

 

3) Depuis quel âge jouez-vous de la kora ?

 

Depuis l'âge de 7 ans.

 

4) Comment avez-vous appris à jouer de la kora  ?

 

Avec mon père, Alioune Kouyaté.

 

5) Qui fut votre maître ?

 

Mon père, Alioune Kouyaté !

 

6) Quel est le premier morceau ou quels sont les premiers morceaux que vous avez commencé d'apprendre à jouer ?

 

«KelefabaCe chant a pour toile de fond la légendaire rivalité entre les ethnies mandingue et peuhle, rivalité qui fut exacerbée à la fin du XIXe siècle et aboutit à de sanglantes guerres... Lire la suite. ». En fait, en ce qui concerne les premiers morceaux d'initiation, cela dépend surtout des airs préférés de nos parents.

 

7) Quel âge aviez-vous quand votre maître a considéré que votre initiation était achevée ?

 

Dans l'initiation à la musique classique mandingue, il n'y a pas d'âge fixé ! Ça dépend de l'intelligence de chacun. Maintenant en ce qui concerne la maîtrise de la kora, dès que tu sais accorder parfaitement tout seul l'instrument, ton maître peut te laisser partir...

 

8) Quels sont les morceaux que vous préférez jouer aujourd'hui ? Pourquoi ?

 

Je n'en ai pas de préférés. Je joue selon l'humeur et l'attention du public.

 

9) Fabriquez-vous vous-même vos koras  ?

 

Bien-sûr !

 

10) Jouez-vous d'un autre instrument que la kora   ?

 

Non.

 

11) Comment accordez-vous habituellement votre kora (dans quelle(s) gamme(s)) ? Pourquoi ?

 

Chaque joueur accorde selon ses préférences, sachant évidemment que «silaba» est la gamme de référence.

 

12) Vivez-vous de la kora  uniquement ?

 

Oui, depuis que je suis jeune.

 

15) Depuis combien de temps vivez-vous en France ?

 

Depuis 1981.

 

16) Avez-vous vécu dans d'autres pays que la France et combien de temps ?

 

Oh oui ! Plusieurs pays d'Afrique, comme la Sierra-Leone, la Côte-d'Ivoire, la Mauritanie, le Ghana, le Sénégal où je me suis installé. Et bien-sûr tous les pays d'Europe.

 

17) Quel est l'accueil réservé à la kora dans les autres pays que la France ?

 

La kora est bien connue en France car il ya beaucoup de Sénégalais ici.

 

18) Appartenez-vous ou avez-vous appartenu à un groupe de musiciens ?

 

Actuellement non ; je travaille avec le balafoniste Camara Kalifa.

 

19) Merci bien, M. Daba Kouyaté.

 
 

[retour]

 
 

[Précédent] [Accueil] LNB [Recherche]